A Saint-Arnoult-en Yvelines l’autopartage est testé en zone rural

Alors que la France connaît un pic de pollution, surtout en région Île-de-France, et à Paris, la ville Rambouillet Territoires a commencé à expérimenté samedi dernier l’autopartage en zone rurale proposant à plusieurs personnes volontaires. Un dispositif répartis dans les villes de Saint-Arnoult-en Yvelines, à Rambouillet et à Gazeran. Les populations de ces villes pourront donc effectuer leur déplacement à bord d’une voiture électrique pendant deux mois.

Mais à part le souci environnemental, cette initiative vise aussi à améliorer la mobilité dans les villes où les transports publics n’arrivent pas ou peu. Un test qui sera fait par trois voitures France Craft dotés respectivement de deux places et dont la vitesse ne peut aller au-dessus de 70 km/h. « Je suis au chômage et mon époux est obligé de conduire notre seule voiture pour se rendre à son travail, souligne Juliette, 39 ans, une des volontaires de Saint-Arnoult.

Quand je veux faire des courses, honoré des rendez-vous, allé voir le médecin, je rencontre souvent des difficultés. C’est une bonne solution ». Ainsi, les usagers du Mobilab (laboratoire des nouvelles mobilités) auront la possibilité d’utiliser ces véhicules jusqu’au 30 janvier quand ils le souhaitent pourvu de faire une réservation des créneaux sur le site du programme. A la fin, ils devront charger la batterie du véhicule après avoir utilisé le véhicule.

« Tout le monde sait qu’à cause de problèmes financiers, aucune ligne de plus ne sera ajoutée sur le territoire, explique Jean-Frédéric Poisson, président (PCD) de la communauté d’agglomération. Alors pour remédier à cela, nous aurions mené une étude très chère qu’aucune personne n’aurait consultée ou réalisé. Au lieu de cela, nous avons opté pour la mise en place d’outils aux usagers et bénéficier de leur avis par rapport à leur utilisation.

En fait, à la fin de l’expérience, tous les volontaires soumettront leurs conclusions. « Ensuite nous envisagerons de déployer un dispositif, ajoute Jean-Frédéric Poisson, ou encore essayer de voir d’autres solutions. » Grâce à Mobilab, la ville est à la recherche d’un modèle économique avantageux pour ce genre de service. En attendant, chacun de ces outils a été financé à hauteur de 11 000 €, d’après le président. « Nous pouvons donc supporter la gratuité du test, poursuit-il, on verra ensuite combien cela nous coûte réellement et s’il faut faire payer en cas de mise en place plus large du service. »

« On fera un retour transparent et objectif, promet Cathy, 54 ans, conseillère en immobilier à Saint-Arnoult, mais cette expérience sera de toute façon enrichissante. »

Internet : se débarrasser des spams

Internet est un outil extraordinaire et utile au quotidien. De nos jours, cet incontournable devient quasiment indispensable. Mais avec les évolutions technologiques viennent également les mauvais points. C’est le cas notamment des spams.

Qu’est ce que le spam?

Le spam est un courrier électronique indésirable reçu par de nombreux utilisateurs. En règle générale, il s’agit d’une publicité envoyée en masse par une entreprise pour présenter de nouvelles offres ou produits. Ces mails peuvent être reçus ponctuellement ou de manière assez récurrente. Les entreprises peuvent utiliser l’envoi répétitif de mails sous forme de newsletter afin d’informer des clients de leurs actualités.

Il existe également une offre forme de spam. En effet, les mails indésirables peuvent être utilisés dans le but d’une escroquerie. Dans ce cas précis, le spam est envoyé par un expéditeur inconnu pour de mauvaises intentions. Le but final de ce genre de courriers électroniques est d’obtenir des informations confidentielles ou de l’argent. En effet, certains mails demandent explicitement aux destinataires de transférer de l’argent pour diverses raisons. Il faut donc être vigilant concernant la réception de certains mails.

Se protéger contre les mails indésirables

Si certains logiciels de mails permettent un filtre de mails considérés comme indésirables, ils ne sont pas forcément efficaces à 100%. En effet, certains mails indésirables parviennent tout de même à éviter ce tri et se retrouvent dans votre boîte de réception. A l’inverse, certains mails peuvent être reconnus comme indésirables sans qu’ils le soient réellement.

Pour pouvoir lutter efficacement contre les courriers électroniques indésirables, l’idéal est d’utiliser un anti-spam français. En effet, ce logiciel est la solution optimale pour stopper le flux importants de mails non désirés. Ainsi, vos mails seront plus sécurisés et plus agréables à consulter.

Si l’utilisation d’un anti virus est devenu courante pour la plupart des utilisateurs d’Internet, ce n’est pas forcément le cas pour l’anti spam. Cependant, pour les professionnels ou les particuliers, il s’agit d’un logiciel très important à ne pas négliger. Utilisé en complément d’un anti virus, cette combinaison vous permet de surfer sur Internet en toute sécurité et en toute tranquillité. Les paramètres sont réglables pour répondre au mieux aux besoins variés des utilisateurs.

A Saint Arnoult en Yvelines, la Commune a offert une nouvelle salle de cinéma aux habitants

La salle de cinéma le Cratère a été rénovée, une information qui sera d’ailleurs confirmée par les spectateurs qui iront voir le film Star Trek.

Cette rénovation a coûté 80.000 € avec le changement de la moquette et tous les sièges », détaille Thomas Vantheemsche, directeur de la salle de cinéma.

Les vieux sièges de couleur jaune paille qui décoraient la salle depuis 1988, année à laquelle le cinéma avait été construit, vont céder leur place à des de couleur velours rouge, offrant plus de confort.

« Nous avons choisi d’installer des sièges plus évasés » explique le directeur de la salle. Résultat la salle qui comptait 455 places avant, en comptera désormais, 400.

Rivalité entre les salles de cinéma

Toutefois, le directeur indique que « concernant la projection des films il n’y a aucun problème. Hormis l’ensemble des films importants, qui peuvent amener du gros monde, comme il existe de nombreuses séances, il serait possible aux personnes qui n’avaient pu voir le film de revenir après ». Par contre pour les spectacles il serait confronté à un problème suite aux places supprimées.

Mais la Marie a fait un choix pensé

A Saint-Arnoult-en-Yvelines on dispose de plusieurs salles de cinémas équipés de plusieurs places. « Nous voulons concurrencer d’autres salles de cinéma appartenant à de grandes marques. En 2012, on a créé un cinéma en numérique avec une définition en 4K. Et il se peut qu’on rénove l’ensemble de la chaîne son. »

C’est le mardi 27 septembre à partir de 21 heures que la nouvelle salle sera inaugurée par la municipalité avec en plus, la projection du film « Le Radin », interprété par Dany Boon. Une façon pour la commune d’envoyer un message aux habitants qui peuvent se vanter d’avoir désormais une salle neuve à la taille de la ville.

Explosion à New York : la prudence est de rigueur pour les autorités

Un jour après l’explosion qui s’est produite à Manhattan blessant 29 personnes, les éléments recueillis à la suite de l’enquête prouvent que l’incident est dû à l’explosion d’une « Bombe ».

Cependant les autorités préfèrent être méfiantes concernant l’origine de la bombe.

Andrew Cuomo, gouverneur de l’Etat de New York, qui indique qu’il s’agit d’un acte terroriste » souligne tout de même que l’incident n’a aucun lien avec le terrorisme international ». Même attitude affichée par le maire de New York et le chef de la police municipale ont été plus circonspects, refusant d’utiliser le terme terrorisme ».

« Nous savons que c’est une bombe qui est à l’origine de l’incident. Sauf qu’il faut encore plus faire des recherches pour savoir ce qui a motivé cet acte. Était- ce un acte personnel, politique ? » indique Bill de Blasio.

C’est 20h 30 que la bombe a explosé dans le quartier de Chelsea. Très fréquenté le samedi, la bombe qui a explosé à blessé 29 personnes qui ont tous quitté l’hôpital dans lequel, ils étaient internés pour subir des soins dimanche. La rue était aussi couverte par des restes et des morceaux de verre.

James O’Neill, responsable en chef de la police municipale, a précisé que l’acte n’a pas été revendiqué par un groupe ou une personne. Les autorités ont par ailleurs revue les images de vidéosurveillance et ont lancé des appels à témoins.

Sécurité affermie dans la ville

« Quand un engin explose à New York, cela veut dire qu’il s’agit d’un acte terrorisme, mais cela n’a aucun lien avec un acte terroriste international » a lancé plusieurs heures avant, le gouverneur de l’Etat de New York. En clair, c’est un acte terroriste, mais qui ne fait pas focus sur l’organisation État islamique, qui l’aurait certainement revendiqué dans les jours suivants l’attentat. On se rappelle d’ailleurs de l’attaque à l’arme blanche dans le Minnesota.

Le gouverneur a indiqué qu’un autre engin relié à des fils électriques et un Smartphone avait été découvert sur la 27e rue non loin du lieu où la première explosion a eu lieu. Mais cette bombe n’a pas explosé et actuellement, cet engin est cours d’analyse.

Cette explosion intervient alors que l’ouverture de l’assemblée générale annuelle de l’Onu aura lieu lundi où plusieurs présidents et chefs de gouvernement vont se rencontrer. Pour ce faire, la sécurité dans la ville a été renforcée avec la présence de 1 000 agents de sécurité qui ont été ajoutés.

Quand la photo d’Omran, un enfant blessé à Alep ému le monde

Alors que la photo du petit Aylan décédé à la suite d’une noyade sur une plage en Turquie suscité une vague d’émotions, une autre photo vient toucher la toile, celle d’un enfant blessé à Alep en Syrie. La photo de cet enfant est apparue à la une des journaux du monde.

L’image de cet enfant qui apparaît en sang et recouvert de poussière photographié le 17 août 2016 à Alep, seconde ville de Syrie. Sa maison a été détruite suite aux bombardements d’avions du régime syrien ou l’armée russe.

Ce garçon âgé de 5 ans a été sorti des décombres par les sauveteurs sans ses parents. Une vidéo réalisée par L’Aleppo Media Centre (AMC) montre l’enfant totalement éclaboussé posé sur le siège d’une ambulance. On le voit toucher son visage, regarde ses mains couvertes de sang, les essuyer et se pose la question de savoir ce qu’il a eu.

Une séquence émouvante qui suscite des réactions depuis plusieurs jours. Une image qui rappelle celle du petit également syrien Aylan mort noyé sur une plage turque, l’année passée.

Plusieurs informations fusent sur les effrois que subissent le peuple syrien depuis. Mais toutes ces choses se déroulent dans un pays très éloigné. Mais ces images nous interpellent comme nous y étions. Il n’est pas possible de passer sans réagir et de compatir aux malheurs que vivent ces populations détruites par la guerre.

La mort du jeune syrien sur les plages turques avait aussi eu lieu en été. On voyait sur les images le corps d’Aylan traîner sur une plage de Méditerranée au bord de mer. Maintenant il s’agit d’un fauteuil d’ambulance sur lequel, Omran est assis à Alep. Cette image rappelle pourtant les images d’enfants assis sur les sièges autos pour enfant sur les routes des vacances et quand on essaie d’y voir de plus près on se rend compte que cela pourrait s’agir de nos enfants à nous ou que cela pouvait aussi arriver à eux. En 2015, la mort d’Aylan avait aussi provoqué un émoi considérable venant de plusieurs pays d’Europe. On s’attend aussi à ce que ce drame puisse susciter le même effet et même une forme de solidarité.

Nice: La marche blanche attendue pour dimanche n’aura plus lieu

Alors qu’une marche devait avoir lieu le dimanche, pour rendre hommage aux victimes de l’attaque terroristes du 14 juillet, lancée sur les réseaux sociaux, la préfecture a annoncé qu’elle est interdite.

« Face à l’importante mobilisation des forces de sécurité et de secours et la menace, la préfecture des Alpes-Maritimes a pris la décision d’interdire la marche blanche qui devait avoir lieu le dimanche 31 juillet sur la Promenade des Anglais » lit-on dans le communiqué.

Par la même occasion, les organisateurs de la marche qui avait fait le dépôt d’une déclaration ont été avertis mercredi » par rapport à cette décision » adoptée en accord avec la mairie de Nice.

« Nous avons été questionnés par la préfecture. Nous avons indiqué que nous allions suivre la décision de la préfecture qui connaissait la menace et des policiers qui pouvaient être réunis » a aussi indiqué la mairie.
Les organisateurs avaient ouvert une page Facebook intitulée « Marche blanche en hommage aux victimes de l’attentat de Nice » invitant les proches de victimes et habitants à venir marcher ensemble pour honorer les victimes des attentats du 14 juillet qui ont tué 84 personnes ».

Cette marche allait partir de « l’hôpital Lenval, pour atteindre le monument du centenaire », c’est-à-dire la partie sur laquelle l’attentat a eu lieu le du 14 juillet, tuant 84 personnes. De son côté, la préfecture a appeler l’organisateur a informer pour sa part les personnes qui devaient participer à la marche sur les réseaux sociaux et demande au niçois de ne pas prendre part à cette marche.

La famille des policiers tués adresse un message de paix

Plusieurs personnes étaient venues rendre un dernier hommage au couple de policiers tués à domicile le 13 juin aux Yvelines par Larossi Abballa.

Debout devant les cercueils de son fils et sa belle-fille, Jean-Paul Salvaing paraissait louable. On voyait un drapeau et des décorations posthumes recouvrant les cercueils exposés à la mairie de Pézenas, une bourgade de l’Hérault située près de Béziers. Le cercueil de Jean-Baptiste Salvaing a aussi été recouvert d’un maillot de rugby du Stade Piscénois.

Ces deux policiers ont été tués à leur domicile devant leur enfant âgé de 3 ans. Le tueur, Larossi Abballa, qui a reconnu avoir tué le couple tuerie au nom de Daech, ne les a pas choisis par hasard, mais tout simplement parce qu’ils faisaient tous les deux parties des forces de l’ordre.
« Nous sommes inefficaces et nous ne devons pas admettre ce qui n’est pas approuvable a déclaré Jean-Paul Salvaing face à plusieurs personnes venues rendre un hommage à ceux qui sont désormais considérés comme des héros du quotidien.

A travers son discours rempli d’émotion, Jean-Paul Salvaing, médecin de carrière, a appelé tout le monde à choisir l’amour et non de la haine et que ce sacrifice nous rende solidaire » ce chemin de solidarité et d’amour », a-t-il ajouté.

Contrôle surprise pour les écoles hors contrat

Ces derniers temps, plusieurs établissements hors contrat se multiplient au point de susciter la suspicion des élus locaux. Pour ce faire, Najat Vallaud-Belkacem a indiqué jeudi qu’elle a mis en place un plan pour affermir les conditions d’ouverture.

« Je dois admettre devant vous que le ministère de l’Éducation nationale actuellement très inquiété par le rythme auquel, les établissements scolaires privés hors contrat et de l’instruction à domicile se multiplient. »

Najat Vallaud-Belkacem a expliqué jeudi au cours d’une conférence de presse un plan pour encadrer l’ouverture de ces écoles.

Ces écoles concernent, 56 400 élèves qui suivent fréquentent ces écoles hors contrat, qui n’ont rien à avoir avec l’Éducation nationale. S’ils demeurent asociaux, ils progressent, notamment dans le primaire. 80 autres écoles ont été créées entre 2014 et 2015.

D’après, le ministère, près d’un millier d’établissements, quel que soit le niveau existent. On y retrouve plusieurs profils. Près de 300 établissements confessionnels sont recensés dont 160 catholiques, 40 musulmans, 30 protestants et 50 juifs. Certains languissent avant de signer un contrat avec l’État Il y en a d’autres qui veulent rester indépendant via le statut hors contrat. Et parmi ces établissements, deux tiers ont un caractère religieux. La majorité d’entre elles, les pédagogies alternatives genre Montessori ou Steiner adressées aux déçus du système scolaire traditionnel.

Les entreprises contraintes de pousser les salariés à se déconnecter après les heures de travail

Les entreprises vont désormais appliquer la Loi El Khomri pour aider le personnel à déconnecter après les heures de bureau. Déjà, quelques grands groupes ont expérimenté quelques solutions qui plus ou moins ont été satisfaisantes. En 1984 alors que les smartphones, les tablettes et autres gadgets électroniques n’existaient pas encore, le chanteur France Gall, ce visionnaire sonnait déjà l’alarme avec une chanson dont le titre est « Débranche ». Aujourd’hui avec tous ses appareils de haute technologie, une étude a montré que les trois-quarts des cadres continuent de consulter leurs mails professionnels après les heures de travail.

Cette situation de travail en continue est la principale cause de santé, du manque de repos et la baisse de productivité. La déconnexion est donc un sujet que les entreprises doivent prendre au sérieux. Pour cause, la loi El Khomri va désormais contraindre les entreprises à mettre en place des mesures pour lutter contre ce problème. 

Cette stratégie a été mise en place par certaines entreprises comme Volkswagen qui pour contraindre les travailleurs à « déconnecter » a bloqué l’envoi ou la réception des mails dans les boites mails professionnelles à certaines heures.

Une famille tuée par un automobiliste qui conduisait avec 2g d’alcool dans le sang

Une mère de famille roulant à bord de sa voiture en compagnie de ses deux enfants a été tuée dans un accident par un automobiliste ivre.

Le fait se sont produits lundi dans l’après-midi, sur l’avenue Mademoiselle de la Harpe, à Cestas. Angélique Pradier, mère de famille âgée de 39 ans, regagnait son domicile au Barp en compagnie de ses deux fils de 6 et 9 ans, quand un chauffard l’a percuté par l’arrière, l’envoyant droit dans un mur.

Toute la famille est décédée sur les lieux du drame. L’enfant âgé de 6 ans, est mort sur le coup, alors que celui âgé de 9 ans est décédé au CHU de Pellegrin dans la nuit.

Il conduisait avec deux grammes d’alcool dans le sang

Le chauffard, habitant Cestas et mis en garde à vue a été soumis à un test d’alcoolémie. Les résultats ont révélé qu’il conduisait avec deux grammes d’alcool dans le sang. Les premiers constats de l’accident indiquent qu’il roulait à une vitesse dépassant la moyenne. Ce dernier qui sera déféré mercredi risque une peine de prison de sept ans assortie d’une amende de 100 000 euros.